Conseils pour prendre des photos de nourriture sur Instagram

par | Avr 18, 2024 | GASTRONOMIE | 1 commentaire

Lorsque vous aimez cuisiner ou manger au restaurant, il est courant que vous soyez enthousiaste à l’idée de photographier vos plats et de les partager sur les médias sociaux. Mais, plus d’une fois, vous pouvez constater que les photos que vous prenez avec votre téléphone finissent par être décevantes. Si vous avez l’impression que vos photos de plats ne rendent pas justice à ce que vos yeux voient, cet article vous sera utile !

Composition : créez une toile de fond attrayante

La composition est la manière dont vous organisez les éléments de votre photo. Lorsque vous prenez des photos de nourriture pour Instagram, vous devez garder à l’esprit deux points essentiels. Premièrement, retirez ou cachez les éléments qui nuisent à l’élégance de votre photo avant de photographier utiliser un logiciel de retouche photo en ligne gratuit. Vous savez, les bouteilles vides, les miettes, les restes de nourriture sur la table, cette tache de vin sur la nappe.

Une fois le décor nettoyé, il est temps de mettre en scène votre photo, comme s’il s’agissait d’un décor. Pour cela, rien de tel que d’utiliser des éléments que vous avez sous la main, comme des bols en céramique, du beau linge de table ou même les ingrédients de la recette que vous avez préparée. Des graines, des fruits, des plantes aromatiques peuvent aussi très bien faire l’affaire dans votre photo. Une autre bonne idée consiste à superposer des éléments, par exemple en plaçant l’assiette sur une planche ou un plateau.

Cependant, gardez à l’esprit que, quel que soit le nombre d’éléments différents que vous incluez dans votre photographie, ils doivent être au service de l’élément principal (c’est-à-dire le plat que vous souhaitez photographier). Ils ne doivent pas l’éclipser ou créer des distractions : au contraire, ils doivent aider le plat à se mettre en valeur. Il va sans dire que la façon dont vous présentez les aliments aura une grande influence sur le résultat final.

A lire :   Des recettes innovantes pour sublimer le riz basmati

Choisissez un angle approprié pour prendre votre photo

Une fois que vous avez planté le décor de votre photo culinaire, il est temps de décider où vous vous placerez en tant que photographe. Autrement dit, sous quel angle vous allez prendre la photo. L’un des angles les plus flatteurs lorsqu’il s’agit de photos de nourriture est l’angle aérien, où vous vous concentrez sur l’ensemble de la scène depuis le haut. Ce type de photographie est connu sous le nom de flat lay et vous permet d’obtenir des photos très esthétiques et agréables à l’œil humain.

Vous pouvez également essayer d’autres perspectives, comme prendre la photo d’en haut mais légèrement inclinée, pour conduire la vue vers l’objet photographié, ou vous positionner au même niveau que l’assiette et prendre la photo sous cet angle… Comment savoir lequel est le meilleur ? Cela dépend du type d’aliment que vous souhaitez photographier. Par exemple, un gâteau au fromage bénéficiera d’une photo prise au niveau de l’assiette, tandis qu’une délicieuse salade grecque sera mieux appréciée sous un angle aérien.

Utilisez la grille de votre téléphone pour cadrer votre photo

Pour cadrer vos images, vous pouvez utiliser la grille de votre téléphone portable. Cette fonction vous permet de disposer les éléments dans l’espace. Vous devez veiller à ce que les éléments de l’image soient équilibrés et à ce qu’il n’y ait pas d’espaces vides qui paraissent étranges.

Votre téléphone portable est déjà en mode grille ? Il est temps de mettre en pratique la règle la plus célèbre de la photographie : la règle des tiers. Selon cette règle, vous devez placer l’élément central de la photographie aux intersections des lignes de votre grille. L’œil sera ainsi guidé vers ce centre d’attention.

A lire :   Envie de découvrir les spécialités mexicaines ? Choisissez le bon restaurant !

Soignez l’éclairage (chassez la lumière !)

Lorsqu’il s’agit de photos de nourriture pour Instagram, une photo sombre est sûre de passer inaperçue, et une photo avec un flash… Pas question ! Si vous voulez que votre photo se démarque, vous devez soigner l’éclairage. Le mieux, dans la mesure du possible, est d’utiliser des sources de lumière naturelle. Vous pouvez y parvenir en vous plaçant près d’une fenêtre. Vous pouvez également utiliser la lumière pour créer un effet dramatique sur votre photo. En outre, vous devez faire attention à tout ce qui peut créer des reflets indésirables dans votre photo.

Essayez de raconter une histoire avec votre photo

La photographie doit transmettre des sentiments. Et dans le cas des photos de nourriture, c’est très important. Vous voulez que ceux qui voient vos photos perçoivent l’étonnement du plat, sa texture et sa saveur. Outre les éléments que vous pouvez utiliser pour placer votre plat dans une scène (dont nous vous avons parlé au point 1), vous pouvez également inclure un élément humain dans vos photos. Par exemple, des mains tenant un bol ou coupant une portion de nourriture, essayez et voyez comment vos photos changent !

Sylvain-aubert-rédacteur-septime

A propos de l’auteur, Sylvain Aubert

Sylvain est un ancien chef cuisinier dans un restaurant étoilé à Bordeaux. En reconversion dans le secteur du tourisme, il prend plaisir à vous partager ses meilleurs conseils culinaires. Grâce à sa nouvelle expérience dans le tourisme, Sylvain voyage également beaucoup en France et à l’étranger et partage sur ce blog ses bons plans à visiter.

CELA POURRAIT VOUS INTÉRESSER

Comment cuire un chapon pour qu’il reste moelleux ?

Comment cuire un chapon pour qu’il reste moelleux ?

Cuire un chapon pour qu’il reste moelleux est une question de technique et de soin. Pour obtenir une viande tendre et savoureuse, il est important de suivre des étapes précises. Dans cet article, nous allons explorer les meilleures méthodes pour assaisonner et...

Quelle est la saison des moules en 2024 ?

Quelle est la saison des moules en 2024 ?

La saison des moules en France dépend principalement du cycle de production dans les mytiliculture. Généralement, la saisons des moules en France commence en mai pour certains types de moules et se fini en février pour d’autres espèces. Ainsi, vous pouvez...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *